Saga
Grands Boulevards

Le 19 bis boulevard Montmartre est le théâtre de plusieurs de mes romans. Les portes claquent, les drames éclatent, les destins se jouent, les amours brûlent, les amitiés résistent à tout ! Il y a même des gentils fantômes qui veillent sur nous.

Bienvenue dans mon joli monde ! 

 

Pour y entrer, il suffit de tourner les pages…

Le 19 bis est un immeuble imaginaire coincé quelque part entre le 19 le 21 boulevard Montmartre. Il aurait été construit vers 1855, sous le second empire, par Etienne Rougeard, fondateur de la Banque Générale, et abrité bien des histoires…

Si vous passez par-là, en vous concentrant bien, peut-être devinerez-vous la tenture blanche et les palmiers en pot du Broadway Boulevard, le restaurant-lounge-bar-à-chicha tenu par Karim, le patron. On y boit un délicieux chocolat chaud et des bières bien fraîches servies au comptoir par le patron lui-même. Max Dahan, le doyen de l’immeuble adore y déjeuner le samedi avec ses copains de poker. Félix Baltimore vient chaque soir en after work avec son équipe de jeunes loups de Laser Finance. 

En poussant la lourde porte cochère, vous passerez devant la loge de Mira la gardienne, entrez, la porte est toujours ouverte. Fan de la Callas, Mira a décoré sa loge comme une loge d’opéra, toute tapissée de rouge avec des fauteuils de velours et un samovar dans lequel bout toujours un thé noir et parfumé. 

Au fond de la cour pavée se trouve une boutique dont le nom s’étale en grandes lettres anglaises sur la devanture toute rose : Oh my Gode ! Oui, c’est bien ce que vous croyez ! La belle Manuela y vend des articles d’un genre particulier réservés aux femmes. 

C’est là que vivent Amanda et Joséphine, les héroïnes de La chanson du rayon de lune (Charleston 2021), Violette, l’ophtalmo secrète et passionnée de Si tu m’oublies (Charleston 2019), Doria, la comédienne fauchée et curieuse de Grands Boulevards (Lattès 2013), Mira, la gardienne de l’immeuble, qui brille dans la nouvelle « Sept jours et une vie » du recueil Noël Actually signé par la #TeamRomCom (Charleston 2020)

BIENVENUE AU 19 BIS BOULEVARD MONTMARTRE

À la suite d’un chagrin d’amour, Doria, jeune comédienne de vingt-huit ans toujours en attente d’un rôle, s’installe chez son père, l’irrésistible Max, aussi léger que la fumée de ses cigares. L’appartement familial, où vit aussi Simon, le neveu de Doria venu faire ses études à Paris, est situé sur les grands boulevards, près du Grand Rex, de l’Olympia des théâtres et des bars. Mais la Banque Générale, propriétaire de l’immeuble, a décidé de le vendre à la découpe, et tous ses habitants risquent l’expulsion. Avec ses locataires originaux, son kebab-lounge et ses apéros coquins, le 19 bis, boulevard Montmartre est un théâtre. Les habitants s’espionnent, se font la guerre ou l’amour, tout en sachant que, face à la banque, seule l’union fera la force.

 

Il suffit parfois d’un simple coup de sonnette pour que tout s’emballe. Violette mène une vie calme et rangée entre son métier d’ophtalmologue et ses jumeaux. Elle a soigneusement posé un couvercle hermétique sur son passé, les blessures, la passion. Jusqu’au jour où Joachim Calderon sonne à sa porte, après de longues années d’absence, pour lui demander de cacher cinq millions d’euros en petites coupures. D’où vient cet argent ? Dans quel jeu dangereux son grand amour d’adolescence est-il impliqué ? Contre toute raison, Violette accepte de l’aider. Et les ennuis commencent. Quand elle comprend, quelques jours plus tard, que Joachim a de nouveau disparu sans laisser d’adresse, Violette décide de partir à sa recherche. Car si Joachim cache un secret… elle aussi ! 

 
La Chanson du Rayon de Lune - Tonie Beha

1860. Joséphine est une grisette, courageuse et mutine, une de ces milliers de petites mains mal payées des coulisses de la mode. 

2020. Amanda est une entrepreneuse moderne, qui développe son entreprise de bijoux grâce aux réseaux sociaux. 

 

Un jour, Amanda trouve dans sa cheminée une merveilleuse bague en opale, le Rayon de lune, ainsi qu’un paquet de lettres jaunies qui révèlent la vie mouvementée de la grisette. Fascinée, elle se sent liée à l’émouvante Joséphine par mille fils invisibles et surtout par cette bague, chargée de souvenirs. 

Mais voilà que le Rayon de lune disparaît dans des circonstances dramatiques… 

Séparées par plus d’un siècle mais réunies par l’immeuble parisien et le métier qu’elles partagent, ces deux héroïnes vont tout faire pour réaliser leurs rêves. Un roman poignant, traversé par des passions amoureuses qui défient le temps. 

 

Pour Noël, Mira la gardienne du 19bis boulevard Montmartre a décidé d’acheter un top ayant appartenu à Mariah Carey. Et il semblerait que ce vêtement soit doté de pouvoirs magiques.